Razan Al Mubarak participe au premier Forum des dirigeants de l'UICN, axé sur une vision d'une économie mondiale qui respecte la nature

Français English Español العربية

Lors de la toute première édition du Forum des dirigeants de l'UICN, Razan Al Mubarak a prononcé le discours d'ouverture et donné le coup d'envoi d'un événement de trois jours sur la vision de l'UICN pour une économie et une société mondiales qui respectent la nature, et à la concrétisation de cette vision. 

Le Forum des dirigeants a rassemblé certaines des voix les plus puissantes du monde en matière de changement climatique et de conservation, et a inclus un discours majeur de l'ancien secrétaire général des Nations unies, S.E. Ban Ki Moon, entre autres.

Dans ses commentaires, Mme Al Mubarak a souligné l'importance de la nature pour nos systèmes économiques - des pollinisateurs et de l'eau propre aux habitats qui nous protègent des effets du changement climatique. Elle a insisté sur la nécessité de créer une dynamique autour d'un cadre mondial pour mettre fin à la perte de biodiversité d'ici 2030. 

"À moins de deux mois de la COP15 sur la biodiversité à Montréal, nous approchons d'un moment décisif", a déclaré Mme Al Mubarak. "Le défi que nous devons relever n'est pas moins que de repenser et de reconstruire nos sociétés et nos économies pour mettre la nature sur la voie du rétablissement ; nous devons avoir un regard positif envers la nature."

À cette fin, Mme Al Mubarak a animé une table ronde sur les défis auxquels les négociations actuelles sont confrontées et les solutions possibles pour créer des ponts et un consensus à l’approche de la COP15. Parmi les panélistes figuraient Elizabeth Maruma Mrema, secrétaire exécutive de la Convention des Nations unies sur la diversité biologique (CDB) et Marco Lambertini, directeur général du Fonds mondial pour la nature (WWF) International.

Mme Al Mubarak a également participé à deux séances qui ont rassemblé des acteurs du changement du monde entier, y compris des jeunes dirigeants et des innovateurs des secteurs de la conservation, de la finance, de la technologie, du développement, de la santé et autres. Les acteurs du changement ont présenté des propositions favorables à la nature aux bailleurs de fonds potentiels, ainsi qu'aux partenaires potentiels du gouvernement, du secteur privé et de la société civile. 

En tant que Présidente de l'UICN et membre de l'UICN d'Asie de l'Ouest, Mme Al Mubarak a eu l'occasion d'accueillir la Commission royale pour Al-Ula, ainsi que l’Autorité de développement de la Réserve royale du Roi Abdulaziz, une agence sœur de l’UICN, en tant que membres les plus récents de l'agence gouvernementale de l'UICN. Mme Al Mubarak a également annoncé qu'Hyderabad était le grand gagnant des World Green City Awards 2022, qui récompensent les initiatives qui s'appuient sur une plus grande utilisation des plantes et de la nature pour créer de meilleurs environnements urbains, tout en répondant aux aspirations locales pour une meilleure résilience économique, sociale et environnementale.