Razan Al Mubarak nommée championne du climat de haut niveau de l'ONU pour la COP28 aux EAU

Français English Español العربية

Aujourd'hui, les Émirats Arabes Unis ont annoncé que Razan Al Mubarak, Présidente de l'UICN, participera à la 28e Conférence des Parties (COP28) de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui se tiendra à Dubaï en novembre 2023, en tant que championne du climat de haut niveau des Nations Unies.

Le champion du climat de haut niveau de l'ONU, un poste qui a vu le jour avec l'Accord de Paris et qui est devenu une caractéristique de chaque réunion successive de la COP, a pour mandat de mobiliser une action plus ambitieuse pour le climat et de renforcer l'engagement des acteurs non étatiques dans la réalisation des objectifs de l'Accord de Paris. 

En tant que premier pays de la région à ratifier l’Accord de Paris, le premier à s’engager à réduire les émissions à l’échelle de l’économie et le premier à annoncer une initiative stratégique de carboneutralité d’ici 2050, les Émirats Arabes Unis sont déterminés à relever leurs ambitions au cours de cette décennie cruciale pour la lutte contre les changements climatiques. Les Émirats Arabes Unis ont nommé une équipe de direction forte et diversifiée pour soutenir les progrès pratiques, inclusifs et transformationnels vers la réussite de la COP28. Mme Al Mubarak se joint à S.E. Dr Sultan Ahmed Al Jaber, qui agira à titre de présidente de la CdP, et à Son Excellence Shamma Al Mazrui, ministre des Affaires de la jeunesse des Émirats Arabes Unis, qui agira à titre de championne du climat chez les jeunes. 

"Je suis honorée que les Émirats Arabes Unis m'aient confié la responsabilité de soutenir la présidence émirienne de la COP28 en tant que championne du climat de haut niveau. L'environnement a toujours été au cœur de la culture et de l'identité des Émirats Arabes Unis, qui reconnaît qu'un environnement sain, y compris son climat et sa biodiversité, est essentiel au bien-être de chacun. En tant que championne du climat de haut niveau des Nations Unies et présidente de l'UICN, je peux aider à faire en sorte que nous allions au-delà du statu quo et à donner la priorité aux solutions fondées sur la nature lors des prochaines négociations de la COP."

La présidente de l'UICN, Razan Al Mubarak, a plus de 20 ans d'expérience dans la conservation et la gestion de l'environnement dans les secteurs public et privé. Son expérience la positionne de façon unique pour intégrer les ONG, les peuples autochtones et d'autres acteurs non étatiques aux efforts gouvernementaux et pour encourager une action plus inclusive sur le climat.