Razan Al Mubarak lance un appel à un développement responsable dans le secteur minier critique lors du Forum de la paix de cette année à Paris

Français English Español العربية

S'exprimant lors du 5ème Forum de Paris sur la Paix, Razan Al Mubarak a souligné le paradoxe environnemental auquel le monde est aujourd'hui confronté, alors que davantage de pays luttent contre le changement climatique en s'orientant vers des technologies vertes, qui dépendent de minéraux essentiels. Mme Al Mubarak s'est exprimée lors de la session du panel, "Agir ensemble pour un secteur responsable des minéraux essentiels ", qui comprend l'introduction d'une nouvelle initiative qui permettra une transition écologique vers des technologies vertes en garantissant que les chaînes d'approvisionnement mondiales pour les minéraux essentiels fonctionnent de manière responsable.

L'abandon des combustibles fossiles au profit des technologies vertes dans le cadre de la course au "zéro émission" entraîne une augmentation de la demande de cuivre, de lithium, de cobalt, de nickel et de minéraux de terres rares pour le développement de véhicules électriques, d'énergies renouvelables et de stockage de batteries. La demande de ces minéraux devrait être multipliée par quatre d'ici 2030.

"Bien sûr, nous savons que cette demande a des conséquences", a déclaré Mme Al Mubarak. "Tous ces matériaux sont extraits, bien souvent dans des zones extrêmement vulnérables sur le plan écologique, mais aussi sur le plan social." 

Mme Al Mubarak a souligné la complexité de la question, en exhortant les dirigeants à ne pas oublier la nature et les personnes dans la course vers le zéro net :

"Lorsque nous parlons de minéraux essentiels, il est vraiment important que nous en parlions dans le cadre de trois mentalités significatives. Il ne s'agit pas seulement d'aborder la question du changement climatique, mais nous devons également la comprendre dans le contexte de la nature et de la biodiversité et, aussi, en termes de personnes. Si nous ne faisons pas attention, nous pourrions finir par faire face au problème du changement climatique, mais au prix de la destruction de la nature - le cadre même de la vie humaine - mais aussi au détriment des communautés locales qui dépendent de cette incroyable ressource."

Chaque année, le Forum de la paix à Paris réunit plusieurs centaines de conférenciers et de modérateurs renommés du monde entier. Le thème de cette année était "Eliminer la multi-crise", et l'événement de deux jours axé sur le défi à multiples facettes auquel le monde est désormais confronté avec l'aggravation du changement climatique, les vagues successives de COVID-19, des inégalités croissantes et les nouveaux conflits géopolitiques.

Mme Al Mubarak était accompagnée de Philippe Varin, président du Forum mondial des matériaux et vice-président de la Chambre de commerce internationale ; Justin Vaïsse, fondateur et directeur général du Forum de la paix à Paris; Shunichi Miyanaga, président du conseil d'administration de Mitsubishi Heavy Industries Ltd ; Stacy Hope, directrice générale de Women in Mining (WIM) UK et présidente du conseil consultatif de la Fair Cobalt Alliance (FCA) ; et Julia Reinaud, directrice principale Europe de Breakthrough Energy.

Regardez l'intégralité du débat d'experts ici.