Razan Al Mubarak parle de la lutte contre les stéréotypes de la femme arabe

Français English Español العربية

Dans une interview publiée dans The National à l'occasion de la Journée internationale des femmes, Razan Al Mubarak évoque les différences entre ses expériences de femme aux Émirats arabes unis et sur la scène internationale :

« Je peux honnêtement dire que je n'étais pas stéréotypée [aux EAU]. J'étais peut-être trop jeune et trop naïve pour reconnaître avoir été stéréotypée au début de ma carrière, mais maintenant que je fais campagne, j'entends plus [de stéréotypes] au niveau international que ce que j’ai jamais entendu aux EAU ».

Seule femme à se présenter à la présidence de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), Mme Razan décrit son sens du devoir pour contester les stéréotypes de la femme arabe : « Maintenant que je fais campagne, je suis davantage frappée par le cliché résiduel d'une femme arabe, et c’est un grand privilège de pouvoir le renverser ».

Les femmes des Émirats arabes unis ont atteint un niveau d'égalité et de parité que l'on ne trouve que dans les pays les plus progressistes. Plus de cinquante pour cent des étudiants en STEM aux EAU sont des femmes, la moitié des membres du Conseil national fédéral et un tiers du cabinet sont des femmes, et selon le Forum économique mondial, les EAU se classent au deuxième rang en matière d'équité salariale.

Lire l'entretien de Razan Al Mubarak ici