Razan Al Mubarak élu président de l'UICN

Français English Español العربية

Le 8 septembre 2021 Razan Al Mubarak a été élue Présidente de l’UICN pour un mandat de 4 ans. Vous pouvez écouter le discours de Razan Al Mubarak acceptant sa nomination en conclusion du Congrès Mondial de la nature-UICN 2021 ou en lire la transcription ci-dessous.


Chers invités, Mesdames et Messieurs, et mes collègues membres de l'UICN.

Je suis vraiment honorée et heureuse de me présenter devant vous ce soir à la cérémonie de clôture du Congrès mondial de la nature 2021 en tant que votre nouvelle présidente. Et je m'engage à assumer cette grande responsabilité et à gagner votre confiance en ce moment critique pour la planète.

Au début de mon allocution, je voudrais tout d'abord remercier la grande ville de Marseille, notre hôte bienveillant, la France pour leur hospitalité vraiment incroyable et pour avoir assuré notre santé et à notre sécurité pour tous ceux qui ont été en mesure d'y assister en personne. Merci. Et en notre nom à tous, j'aimerais également remercier et féliciter l'incroyable équipe du Secrétariat de l'UICN qui a fait de ce Congrès un grand succès.

Comme nous l'avons entendu, ce Congrès hybride a dépassé toutes nos attentes, tant en termes de participation qu'en termes de participation aux votes. En fait, plus de membres ont voté lors de ces élections que lors des trois derniers Congrès. Merci. Cela ne se serait pas produit sans votre dévouement et vos efforts inlassables. Chapeau!

Mais ce succès, à son tour, est le reflet du dévouement extraordinaire de nos membres qui, malgré les défis, ils ont assisté virtuellement ou en personne pour renouer avec leurs collègues, pour renouer avec la famille élargie de l'UICN, ceux qui ont voté virtuellement ou en personne pour faire avancer les valeurs démocratiques de l'UICN et qui ont contribué personnellement ou virtuellement à unir et à galvaniser nos efforts collectifs pour protéger la nature. Shukran. Merci. Thank you. Y muchas gracias.

M. Bruno, directeur général de l'UICN, vous avez réussi à diriger notre organisation bien-aimée en dépit de cette pandémie mondiale, et je m'efforce de prendre les rênes de la présidence aussi rapidement et aussi efficacement que vous l'avez fait. Il est de notre responsabilité commune de compléter nos forces mutuelles et veiller à ce que les rôles et les responsabilités du président et du directeur général soient clairs et bien définis et travailler ensemble pour harmoniser le conseil, le secrétariat, les bureaux régionaux et, bien sûr, les comités régionaux et nationaux. Cela contribuera à faire en sorte que nous travaillions tous ensemble de manière synergique, efficace, avec transparence et intégrité, avec un sentiment d'urgence et sans jamais perdre de vue ce que la nature exige de l'UICN.

Je voudrais également profiter de cette occasion pour saluer les neuf années de service de notre ancien président, M. Zhang Xingsheng, qui nous a rejoints virtuellement depuis la Chine tout au long de ce Congrès et qui continue de montrer son engagement à travers ses paroles et ses actions.

Et pour le conseil nouvellement élu, félicitations. Notre travail commence maintenant. Demain, c'est notre première réunion du Conseil, et il sera essentiel d'établir dès le début notre engagement commun en faveur de la protection de la nature, notre devoir envers tous nos membres et notre obligation de coopération, de professionnalisme et d'authenticité.

Nos membres ont non seulement mis leur confiance en nous pour servir le syndicat, mais en fin de compte, ils nous ont fait confiance pour servir la nature. Mesdames et Messieurs, nous sommes tous d'accord pour dire que la nature a besoin de l'UICN pour se renforcer. Nous avons besoin d'une UICN visionnaire, prête à prendre des mesures fortes, audacieuses et ambitieuses. N'oublions pas non plus que c'est l'UICN qui a été à la base de ce que nous connaissons comme étant la conservation de la nature. Il est temps de raviver l'esprit d'innovation, “car rien n'est impossible” tout en adoptant les valeurs de compassion, d'inclusion, de respect et de diversité.

Mesdames et Messieurs, prendre soin de la nature et de la biodiversité est notre devoir éthique, et pas seulement un champ de travail. Nous devons accepter dans notre cœur la contribution de la nature à l'humanité. Il est de notre devoir de lutter pour la nature, non seulement en raison de ce qu'elle fait pour nous, mais aussi pour sa propre valeur intrinsèque.

Et enfin, je me tiens devant vous. En tant que première femme arabe présidente de l’histoire de l’UICN. Et pour cela, du fond du cœur, je vous remercie tous de m'avoir confié cette grande responsabilité et, ce faisant, d'inspirer les innombrables femmes et jeunes d'Asie occidentale, d'Afrique du Nord et du monde entier qui aspirent à réaliser leurs rêves. Vous êtes notre avenir et notre plus grand espoir d'un avenir meilleur.

Alors que nous partons, physiquement et virtuellement, je vous souhaite, à vous et à vos proches d'être en sécurité et en bonne santé, et je souhaite également que vous emmeniez l'esprit de cet événement avec vous au prochain quadriennat pour faire en sorte que la communauté de l'UICN progresse, poursuive sa mission avec un sentiment d'urgence, avec un sentiment d'espoir que ce moment exige.

Merci beaucoup.